4: Le retour au travail

4
Le retour au travail

Quel est mon rôle dans le processus de retour au travail ?

Connaître vos droits 

Votre employeur est tenu de garantir l’égalité de traitement entre les travailleurs et de prévoir des aménagements raisonnables pour les personnes handicapées. Cela signifie que les employeurs doivent prendre des mesures adaptées pour permettre à une personne handicapée d’accéder à un emploi et de l’exercer. 

Il est important de connaître vos droits et la politique de retour au travail de votre entreprise au cas où vous développez une maladie ou subissez un accident.

En Belgique le retour au travail est spécifiquement encadré par deux lois : la loi du 10 avril 1971 sur les accidents du travail et la loi du 13 juillet 2006 portant sur des dispositions diverses en matière de maladies professionnelles et d’accidents du travail et en matière de réinsertion professionnelle. Par ailleurs la loi  du 4 aout 1996 sur le bien-être des travailleurs impose des obligations générales a l’employeur ainsi qu’au conseiller en prévention (ou le cas échéant au médecin du travail) lors du retour au travail d’un travailleur après une période d’incapacité. Le médecin du travail a un rôle particulièrement crucial dans ce processus. Pour plus d’information voir module consacré aux professionnels SST.

L’importance de la coopération

Un retour au travail réussi nécessite généralement une coopération entre vous, votre employeur, votre prestataire de santé et le représentant de la santé et de la sécurité au travail. Votre employeur doit coopérer avec vous et votre médecin ou tout autre professionnel de santé pour mettre en place un programme de retour au travail fondé sur ce que vous êtes capable de faire. 

Si vous êtes en congé maladie de longue durée, essayez de garder contact avec votre employeur dès le début. Il peut s’agir notamment de :

  • Téléphoner ou envoyer des courriels régulièrement ; 
  • Demander à être tenu informé de ce qui se passe au travail ; et
  • Définir ensemble quelles informations concernant votre maladie ou handicap peuvent être partagées avec vos collègues et lesquelles doivent rester confidentielles. 

Après une absence de quatre semaines ou plus, tout travailleur peut exiger un examen médical avec le médecin du travail et discuter du soutien nécessaire lors du retour au travail. Le médecin du travail doit combiner les résultats médicaux avec l’examen du poste de travail que le travailleur occupe ou pourra occuper. Le médecin du travail doit sur cette base identifier toute contre-indication au retour au travail. Pour plus d’information voir module consacré aux professionnels SST.

Globalement, votre participation active au processus de retour au travail et votre motivation à retourner au travail dès que possible sont d’importants facteurs de réussite de votre retour.

Exemples de bonnes pratiques